Mal à l’estomac?

Voici quelques conseils simples pour dépasser un petit problème gastrique !

1- Suivons le conseil de la médecine traditionnelle chinoise:  » La salive est le 1er médicament naturel de l’organisme. »
Alors, salivons! Pour cela prenons le temps de mâcher!
2- Mâcher = 1ère étape de la transformation!
L’aliment – venant de l’extérieur – devient nutriment, donc deviendra constituant de nos cellules, donc NOUS!
3- Mangeons dans la détente: soit en sa propre compagnie avec une musique douce, soit avec des convives agréables, soit dans des endroits sympathiques …
Une émotion forte jaillit, alors… différons le moment de se nourrir! sinon la digestion va en être contrariée ….

4- Certains aliments vont venir soulager, aider à la cicatrisation des muqueuses: les pommes de terre vapeur et les bananes en tête, suivis par les carottes cuites, les avocats , les choux…

5- La racine de réglisse ou l’aloe vera en appoint au besoin…

7- Et côté sens et symbole, ce petit désagrément vient souvent souligner un conflit, une insécurité, un problème de communication… Alors, pensons aux fleurs de Bach!

Pour terminer, si le problème persiste, n’hésitez pas à prendre rendez-vous! ce problème nous donnera l’occasion de nous rencontrer!

 

Problème de concentration, trous de mémoire?

Quelques conseils efficaces …

Saupoudrer ses plats de graines de sésame bio

Boire des tisanes de romarin bio dans la journée, attention le soir pour les personnes qui ont des difficultés pour s’endormir.

En cas de problème de circulation sanguine, ces petits soucis peuvent s’améliorer en ajoutant à ce protocole de la vigne rouge bio ( ampoules ou tisane).

Ces produits seront issus de l’agriculture biologique pour éviter d’encrasser l’organisme – sachant que ces petits symptômes peuvent provenir d’un encrassement de celui-ci.

Pour accentuer les effets: Penser à bouger, marcher, respirer, aérer les pièces de vie… à éviter autant que possible les ondes émises par les appareils électroniques, surtout la nuit

Pour terminer, une question importante à se poser:  » Est-ce que je prends assez de temps pour moi dans la journée? « 

Un plus: Les fleurs de Bach aident à clarifier les pensées , à mettre l’accent sur les émotions en lien avec le vécu au moment présent.

Perdre du poids et booster son énergie: la chrononutrition

Qu’est -ce que la chrononutrition? C’est une manière de manger en fonction des rythmes biologiques du corps, suivant les pics de sécrétion des enzymes digestives.

Le principe repose sur la consommation des classes d’aliments à des moments de la journée au cours desquels l’organisme secrète au maximum les enzymes digestives propres à chacune de ces classes. La digestion étant optimisée, l’organisme dépense moins d’énergie pour métaboliser les aliments et les nutriments. Ce qui a pour conséquence de booster l’énergie vitale. La chrononutrition est donc conseillée dans l’optique de rester en bonne santé. Elle améliore les problèmes cardiovasculaire et agit sur certaines maladies chroniques. Enfin, elle permet de perdre les « kilos en trop  » sans ressentir de frustration.

Les aliments gras seront consommés de préférence le matin, les aliments sucrés vers 16 h ou vers 11 h suivant son profil. Les repas sont au nombre de trois. Une collation sucrée vient compléter ces prises. Les repas importants se font au petit-déjeuner principalement et au repas du midi. Le soir, le contenu du dîner est de type frugal.

Perte de poids: Cette alimentation basée sur les moments de la journée où le métabolisme des aliments est optimisé permet de se nourrir sans frustration, et en incluant les plaisirs sucrés. L’effet yo-yo est éliminé du fait que l’organisme reçoit la quantité de nutriments dont il a besoin.

Des expériences ont été réalisées sur un ensemble de personnes partagé en trois groupes. Chaque groupe avait reçu une quantité égale de nourriture permettant de combler les besoins journaliers de l’organisme. Cette ration avait été donnée le matin pour un des groupes, le midi pour un deuxième groupe et le soir pour le troisième groupe. A la fin de la période de test, en moyenne, les personnes composant le groupe du matin avaient perdu du poids, celles du groupe du midi avaient gardé leur poids initial, et celles du groupe du soir avaient pris du poids.

Les huiles essentielles

Qu’est ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie est l’art de se soigner grâce aux huiles essentielles.

Qu’est ce qu’une Huile Essentielle ?

C’est la fraction odorante et volatile des végétaux : feuilles, fleurs, écorces, bois,, zestes, graines, baies, bourgeon, fruits, bulbes

Un exemple: quand on épluche une orange  et les gouttelettes qui giclent de la pulpe en piquant fort les yeux est l’essence de l’huile essentielle.

Les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau. Elles peuvent se mélanger avec de l’alcool, un corps gras ou certains solvants.

Les plantes survivent grâce à leurs huiles essentielles. Elles attirent les insectes pollinisateurs, se protègent des brûlures dues au soleil, des prédateurs, des maladies…

Il existe plus de 200 principes actifs dans chaque huile essentielle. C’est l’ensemble de ses principes qui leur confère leur propriétés médicinales. C’est parce qu’elles sont composées de plusieurs substances que le corps humain les tolère. Alors que les médicaments classiques ne font intervenir qu’un seul principe ce qui occasionne des effets secondaires. Les composants mineurs de ces huiles sont donc très importants !

Qu’elles sont leurs propriétés ?

Anti-infectieuses, antiseptiques, antivirales . Ce sont des alternatives aux antibiotiques.

Elles sont aussi : anti douleur, cicatrisante, antihémorragique, digestives…

Elles stimulent le système immunitaire, le système hormonal, rééquilibrent le système nerveux, activent et stimulent la digestion, drainent et nettoient l’organisme, renforcent les vaisseaux sanguins….

Dans les pays chauds, les habitants utilisent beaucoup les épices dont les principes des huiles essentielles leur garantissent la sécurité de l’aliment et sa digestion.

La diphtérie, le colibacille, la typhoïde et autres streptocoques succombent aux principes des huiles essentielles. .

Pour quelles raisons utiliser les huiles essentielles ?

Elles ne provoquent pas d’antibiorésistance. Les antibiotiques de la médecine classique provoquent des accoutumances qui obligent à augmenter les doses ce qui devient un phénomène préoccupant.

Elles sont actives dans des concentrations 50 fois moindre que les antibiotiques de la médecine classique.

On peut les utiliser en complément d’un antibiotique classique. Elles en renforcent les résultats qui deviennent plus rapides.

Les différentes qualités

On trouve le plus souvent une qualité assez moyenne, voire médiocre.

Une huile essentielle doit être 100% naturelle, pure et totale. ( surtout pas de résidus de pesticides ). Elle ne doit surtout pas être de synthèse. ( sauf en cosmétologie et en produits ménagers, cependant attention quand même là aussi ).

La qualité dépend aussi de l’emplacement où a poussé la plante. elle dépend aussi de sa technique d’extraction, de son stockage.  On trouve en pharmacie, en boutique de santé, et en parapharmacie  des huiles qui sont correctes avec des qualités très différentes néanmoins.

Pourquoi des différences pour une même huile essentielle?

Le chémotype d’une huile essentielle est sa carte d’identité. Elle indique sa différence : compositions de la variété ou son lieu géographique de récolte, son exposition soleil, le climat, la composition des sols.

Par exemple, la lavande fine et la lavande aspic sont deux sortes de lavandes différentes, avec des propriétés différentes, qui se trouvent à l’état naturel, à des altitudes différentes.

L’eucalyptus radié agit sur la sphère ORL et l’eucalyptus citriodora a une action anti-inflammatoire sur les rhumatismes, les tendinites…

L’ Intensité diffère suivant la provenance géographique . Une huile essentielle d’hélichryse  des Balkans est d’une qualité très en-dessous de celle de Corse. La composition des sols est donc un critère extrêmement important.

Question prix

Certaines huiles essentielles coûtent très cher en fonction

  • de leur rareté : le nard, la myrrhe, le lédon du Groënland, l’angélique, le néroli, la rose de Damas…
  • Du rendement : fort rendement : le clou de girofle, faible rendement : basilic, origan, mélisse, lentisque pistachier…
  • Du fournisseur : qualités différentes
  • Des récoltes ( problème météorologique)
  • Du lieu de récolte : la composition dépend très clairement de l’endroit où elle pousse.

Attention! Précautions et contre-indications

Les huiles essentielles, très concentrées et puissantes, doivent être utilisées avec prudence.
Il importe d’éviter de banaliser leur utilisation.
Il est toujours recommandé de consulter un aromathérapeute ou un professionnel de santé qualifié pour obtenir des conseils personnalisés et spécifiques.

  •  Il faut utiliser très peu d’huile essentielle à chaque prise ou application.
  • On utilise les huiles essentielles sur des temps limités.
  •  Par voie cutanée : Les huiles essentielles doivent généralement être diluées avant application cutanée pour éviter les irritations. On utilise une huile végétale (comme l’huile d’amande douce, de jojoba, ou de coco voire l’huile d’olive) pour les diluer.
  • Usage interne : Beaucoup d’huiles essentielles ne peuvent pas être ingérées. On ne prend jamais d’huile essentielle pure. On les ingère avec des supports tels que de l’huile végétale, un produit sucré au besoin ou un comprimé neutre que l’on trouve en pharmacie.

Test de sensibilité : Avant d’utiliser une huile essentielle sur une grande zone de peau, faites un test de sensibilité sur une petite zone.

– Interactions médicamenteuses : Les huiles essentielles peuvent interagir avec certains médicaments.
– Elles sont en général toutes déconseillées ou interdites pour les femmes enceintes et allaitantes.
– Très peu d’huiles essentielles peuvent être utilisées chez les enfants en bas-âge.
– Conditions médicales : En cas de conditions médicales spécifiques, il importe de consulter un professionnel de santé avant d’utiliser les huiles essentielles.

–Certaines huiles essentielles sont photo-sensibilisantes : elles peuvent rendre la peau plus sensible au soleil et augmenter le risque de brûlure solaire et de tâches.

Stockage : On garde les huiles essentielles hors de portée des enfants et on les stockes dans un endroit frais et sombre pour préserver leur qualité. Les flacons peuvent se garder plusieurs années.